J'avais le projet fou et très ambitieux de concocter un calendrier de l'avent bloguesque... avec une publication par jour jusqu'au 24 décembre.

J'avais déjà imaginé des complicités avec mes enfants, j'avais commencé à les motiver...

Et puis, vu ma fébrilité du moment (je sais rester pudique parfois...), je ne me lance pas dans l'aventure cette année. Et oui, 2013, année de l'engagement pour moi, année aussi du renoncement, plein de (beaux) projets en stand-bye.

Donc, je vis cette période de l'avent au jour le jour, sans garantie aucune de publier toutes mes trouvailles... Mais dans l'espoir de vivre sereine cette annonce qui m'est faite, cette promesse de vacances de fin d'année au calme, sans trublions, sans énervés, sans hypocrites mais protégée dans mon cocon, avec les rangs resserrés autour de moi : mari et enfants protégeant le bastion qu'est leur épouse-maman!

Voici chéri numéro-un (c'est drôle, c'est pas tout-à-fait comme ça que je l'ai appelé hier soir quand il a plaqué son frère au sol...) à qui j'ai proposé de faire un bricolage de noël il y a quelques jours et qui m'a proposé un projet de manière très claire, dans l'espoir que je lui prête toutes mes petites affaires et mes plus beaux papiers...

J'ai bien sûr accepté et je l'ai laissé faire, seul, son idée...

TADAM!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

per1

per2

per3

 

Voilà, encore deux-trois petites recommandations et je vais pouvoir lui laisser les rennes du blog et de la partie "loisirs créatifs" de la maison!

Et moi, je vais pouvoir plus facilement mettre en oeuvre les exercices de mon livre : "le lâcher-prise en 10 leçons ou comment arrêter d'être une mère abusive qui ne voit pas ses enfants grandir"...

No comments!

Edith.