Ca fait une dizaine de jours que je me demande comment je vais bien pouvoir arrêter de vivre dans Noël (comprendre : comment arrêter de manger 8500 calories par jour dont 75 % sont des papillotes?)?

Dans mon cas, je ne peux pas compter sur ma reprise du travail... Sachez que quand on bosse dans un hôpital, les patients vous gâtent (dans tous les sens du terme) à longueur d'année et plus que de raison à Noël et à Pâques...

Exemple, vous ne trouvez plus LA gomme du service ou les crayons de papier, mais à chaque tiroir ouvert pendant la quête de votre petit matériel, vous tombez nez-à-nez avec un sachet de papillotes, un ballotin de chocolats fins, une grosse tablette de chocolat belge, j'en passe et des meilleurs!!!

Travailler devient un vrai calvaire!

Et puis, toujours dans mon cas, on ne peut pas compter non plus sur la raison d'un conjoint autant gourmand que vous, ou d'une tripotée d'enfants qui ne comprennent pas, mais vraiment pas, pourquoi, on ne pourrait pas faire un repas chocolat puisqu'on en a tout plein...???

Alors, après un échauffement intense de mes neurones (on a même frôlé le feu de cheminée de mes hémisphères, le surmenage de mes petites méninges...), LA solution m'est apparue : il n'y en a qu'une : COUPER RADICALEMENT avec Noël! Tout virer, tout liquider : le sapin, la déco, les chocos et les souvenirs...

Aujourd'hui, pendant que mes esclaves rangent la déco et font des hypothèses quant à l'avenir de notre bô sapin roi des forêts, je trie les photos et décide de publier tout ce que vous n'avez pas vu du mois de décembre et des vacances de Noël. C'est parti :

 

 

 

fan2

fan1

 

fan3

fan4

bot1

bot3

bot2

dec5

dec6

dec3

dec7

dec10

dec17

 

dec8

dec9

dec16

dec2

dec1

 

dec14

dec15

dec14 (2)

dec13

dec12

dec11

dec16 (2)

Voilà, je ne vais pas commenter les photos, elles sont assez explicites sur le fait qu'on a mis le paquet en déco faite-maison, que tout le monde a mis la main à la pâte et que, par ailleurs, on a été pourris gâtés par nos proches...

Je n'ai même pas eu le temps de prendre les friandises d'Alsace en photo, ni celles d'Angoulême...

 

Cette fois, je crois que je peux sereinement tourner la page de Noël 2013 et arrêter ma recherche de la papillote parfaite!!! C'est pourquoi, dès cet après-midi, je participe à un goûter crêpes pour préparer la chandeleur (je suis désespérante je crois...)!

Allez, je vous laisse, je vais me pendre!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Edith.