Voici, dans le désordre de mon hiver, et avec quelques oublis, les livres qui m'ont suivi ou poursuivis dernièrement...

jan14

 

Bon, je vais me répéter, mais je pense sincèrement que le déficit en vitamine D des scandinaves leur confère une petite case bien barrée... Pour mon plus grand plaisir parce que moi, les histoires écrites par malades mentaux qui assument complètement leurs idées loufoques, j'adhère!

Pour la faire courte, au moment d'en finir, un suicidaire sauve la vie d'un mec qui avait le même projet que lui mais quelques secondes d'avance sur lui et de là, naissent une amitié et un club de gens ayant le même dessein : la mort...jan15

Bon petit retour à la littérature jeunesse grâce à Mathias et à l'école des loisirs : pas assez fantastique pour lui. Moi j'ai beaucoup aimé car c'était délicat et sensible...jan10

Mon cadeau de noël : Charlotte. Je crois avoir à peu près tout lu de cet auteur (je l'aime bien quoi!!!). Cet ouvrage est très différent des autres. Dramatique, intense, sensible... Je l'ai dévoré.

téléchargement (1)

 

J'ai toujours aimé les nouvelles, j'ai beaucoup aimé celles-ci.

téléchargement

 

Facile à lire, belle histoire, belle écriture, un bon moment en perspective!

C'est intimidant je trouve de lire tout ce qui est capable de sortir d'un seul cerveau prolixe!!!

images

 

J'avais vraiment aimé "mal de pierres". Là, le style est plus haché mais ça va avec la personnalité de l'héroïne... Je ne suis pas sûre d'avoir compris tous les non-dits mais en même temps, ça ne m'a pas gênée... Encore un belle vie de femme qui lutte contre elle-même en premier lieu et contre les autres juste pour vivre telle qu'elle est au fond d'elle. Une situation qui me parle beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup...

P1060863

 

Bon, je sais pas si c'est une réussite de lire des histoires de gens qui, à force de ne pas prendre les choses en mains, se retrouvent en marge de leur vie... Mais en même temps, tellement dure a été la chute, tellement profond est le fond de la piscine, que notre (anti)héros est dans une phase ascendante quand on le quitte, on est soulagé pour lui, plus besoin de jouer à l'infirmière, plus besoin de se faire du soucis pour nos proches ou nous-même... Si lui a réussi (à rebondir), nous le pourrons aussi.P1060862

BD culte semble-t-il. Le titre m'évoquait vaguement quelque chose.

"Quoi??? Tu connais pas MAUS??? Prends-le, lis-le, tiens!"

C'est dans cet état d'esprit obéissant et pressé que je me suis mise à la lecture de cette chose.

C'est en sueur, quelques heures plus tard, que je l'ai lâché.

Lu d'une traite, on veut savoir la fin. La fin on la connaît mais on veut savoir quand même.

Je ne sais pas à partir de quel âge on peut mettre cette bio entre les mains de nos enfants...?P1060919

 

Le syndrôme DMD : "Dieu me déteste".Imaginez : vous avez 17 ans et vous êtes en service de soins palliatifs, sachant que ce sont vos derniers jours...

Je ne vous cache pas que j'ai eu du mal à me décider à le lire. Je vois parfois des choses difficiles dans mon travail, très proches de ce que je viens d'écrire plus haut.

Et puis c'était la disette : rien d'autre à me mettre sous les yeux et un besoin impérieux de lire pour me sauver la vie (non, je ne plaisante pas avec la lecture...). Et je suis tombée sur un récit haut en couleurs, qui m'a redonné un peu de courage pour affronter ma propre vie et mes propres emmerdes...  P1060917

 

Bon, je kiffe les britanniques. A la base j'veux dire. Tout ça, c'est de la faute de mes parents. Ben oui quoi, donner un prénom british à une gamine née au pays de la saucisse de Morteau, y a comme un problème, une incohérence... Pour ceux qui ne connaîtraient pas mes parents, ils ont même des boutons rien qu'en pensant à Margareth Tatcher, à la sauce à la menthe avec l'agneau, aux anglicismes qui envahissent notre pays et, cerise sur le gâteau, il leur est insupportable de constater qu'en 2015, tout le monde parle anglais sauf eux!!!

Après ce planté de décor, revenons à nos agneaux...

Il paraît que David Lodge est connu... Je reconnais ne pas être très cultivée alors je dis "ah... d'accord..."

Et là, attention, bijou d'orfèvre. Si on était dans une émission TV, je vous enverrai un jingle dans les oreilles ou plutôt une alarme, genre sirène des pompiers tous les premiers mercredis du mois pour voir que tout le système d'alerte fonctionne sauf qu'on ne serait pas le premier mercredi du mois...

Microcosme des professeurs de littérature anglaise dans le monde universitaire... Je n'ai même pas envie d'essayer de vous décrire l'histoire. Le thème est assez universel et pourrait être résumé en "l'herbe est plus verte ailleurs... ou pas", "voler trop près du soleil... et se brûler les ailes"...

Beaucoup d'imagination, beaucoup d'aventure (un comble pour nos personnages), lisez-le!!!

 

Voili-voilou!

Maintenant, j'attends de savoir si vous connaissez ces livres ou ces auteurs, si vous les avez aimé. Et surtout, ce que vous avez lu d'autre dernièrement.

bon dimanche,

Edith.