J'adore ces ciels contrastés qui passent, parfois, au dessus de nos têtes quand le printemps ne s'est pas encore définitivement installé.

 

pri2

pri1

 

Bonne semaine,

Edith.