Imaginez un lundi à la Brenda où, après un week-end familial, vous passez votre lundi "de repos" à faire tourner la machine-à-laver, ranger la maison, aspirer et serpiller consciencieusement la maison, faire un vrai repas équilibré à des enfants qui ont mangé des bonbons et des chips pendant trois jours, repasser le linge qui est (déjà) sec et ne reste plus qu'à "remplir le frigo".

A ce stade de la journée, vous passez mentalement en revue votre arbre généalogique jusqu'à aussi loin que vous le pouvez et vous vous demandez lequel de vos aïeux a commis l'irréparable pour que vous ayez des jours "de repos" aussi laborieux et merdiques (oui, des enfants remplis de graisses poly-insaturées et de glucose, c'est pénible!!!! Surtout pendant le sevrage!!!).

Comme vous n'êtes pas complètement masochiste, vous faites un drive pour tout ce qui concerne l'épicerie...

Comme vous n'êtes pas intellectuellement complètement disponible ("après la couleur, je fais du blanc ou une lessive de jeans???"), vous oubliez plein de trucs et, au lieu de remplir un seul et unique caddy virtuel, vous en remplissez trois.

En arrivant au drive, vous faites tout comme la gentille dame qui vit dans la borne vous demande et vous passez le code-barre de votre carte de fidélité devant le scanner optique. De toute façon, à ce moment là de la journée, vous n'êtes plus en état de prendre une initiative alors, laissez-faire...

La gentille dame commence à vous courir sur le haricot quand elle vous dit que :

-Bonne nouvelle, vos trois commandes sont complètes!

-Mauvaise nouvelle, pour des raisons d'organisation évidentes, vos trois commandes vont vous être livrées séparément....

Vous regardez autour de vous, deux véhicules attendent eux aussi des commandes.... Ce sont de gros 4*4 qui exibent une carrosserie propre, brillante et n'ayant rencontré aucune boite-aux-lettres ces dernières semaines sur le chemin de leur aile arrière droite. Et ce n'est pas tout, ces étalons sont montés par de superbes cow-boys quadragénaires ultra-brightérisés du sourire. Cette fois, c'est foutu! C'est sûr! Vous aviez déjà un tout petit peu envie de pleurer la michotte parce qu'il allait falloir attendre trois fois, mais là, vu la concurrence, l'ordre naturel des choses ne laissera pas ces messieurs passer après une souillon en voiture familiale moche, sale et cabossée...

Pffff.... C'est la loose, vous laissez retomber vos épaules, tout ce qui vous restait d'enthousiasme sort de vous en même temps que votre bourrelet qui déborde de la taille de votre jean troué ("maman, tu vas quand même pas nous accompagner au car comme ça???).

Et là, là... Je ne saurais dire ce qui s'est passé... Un miracle... Un battement d'aile de papillon dans la baie de Sao Polo peut-être....

Bref! Toujours-est-il que le hangar du drive s'ouvre (automatiquement) et que surgissent non pas un jeune homme, non pas deux jeunes hommes, mais trois jeunes hommes, beaux comme le jour, souriant à vous rendre aveugle et avec un petit uniforme trèèèès seyant. Bon, ils avaient également apporté mes  trois commandes. Mais là, vous vous doutez bien que c'était devenu secondaire, dérisoire, obsolète et même caduque!

On aurait dit une pub, un clip, enfin une vidéo où tout semble facile et léger!

J'étais aux anges, je les ai vivement remercié ("au nom du gouvernement français..." et tout le baratin) et j'ai repris le chemin de mon lundi de corvées avec le coffre rempli de victuailles et la têtes pleine de jolis oiseaux de paradis...

"La vie, c'est comme une boîte de chocolats, tu sais jamais sur quoi sur quoi tu vas tomber..."

Bonne semaine,

Edith.